Blog

Vivre hypersensible

red-rose-1084328_960_720

Vivre hypersensible

Pour la compréhension, je vais utiliser le mot hypersensible bien que pour moi je pense qu’elle n’est que la sensibilité avec laquelle nous arrivons sur terre.

Vous ressentez et percevez les choses, les gens, les événements différemment. Les gens ne voient pas ce que vous voyez, percevez. Votre sensibilité vous fait souffrir plus que la moyenne. Vous vous sentez différents, presque victime. Des peurs surgissent devant cet inconnu. Vous préférez souvent la solitude.

Souvent, les enfants sont parfaitement conscient de leur différence de vision et se sentent séparé du monde, comme venu d’une autre planète.

Tranquillisez-vous! ce n’est aucunement un défaut même si vous pleurez plus souvent que la moyenne devant les films.

L’hypersensibilité est une grâce, un bénéfice de tous les jours. Il vous permet de ne pas rester superficiel, trop matérialiste, de réaliser la profondeur de la vie, de la nature, de l’univers et de l’autre. Elle vous soutient dans la découverte de l’autre, de l’empathie, du vrai amour sans condition, sans jugement, de l’acceptation de la différence.

Voir et vivre avec son cœur

Vous vivez intensément à travers votre cœur, vos émotions et non uniquement en subissant votre mental, votre ego. Les hypersensibles le vivent au fond de leur Moi. Pour vous tous les geste amicaux, la tendresse, l’amitié ont un sens profond, vous le vivez sans limite. L’Amour au sens inconditionnel, je respecte l’autre, je n’exige pas qu’il soit comme je veux, la possession n’est plus est votre moto. D’ailleurs il y a peu d’émotion aussi fortes qu’aimer les autres ou recevoir leur amour.

On vous attribue d’être des êtres compliqués, vulnérables, faibles face à l’attitude des autres, facilement en dépression ou tristes pour un rien. L’intensité des émotions, de l’amour des autres est différentes, voire moins intense simplement. Peut-être aussi que vous préférez écoutez, observez plutôt que vous précipitez dans des paroles inutiles voire simplement à contempler la nature.

Voir ce que les autres ne perçoivent que peu.

Les hypersensibles perçoivent très jeune déjà, un ensemble de choses que les autres peinent à voir, en particulier les adultes formaté par la vie sociale, par la vie, l’éducation et amené à rester confinés dans leur certitudes, leurs croyances. Pour eux, le monde est souvent étrange, drôle, absurde, incompréhensible mais pourtant, leur vie intérieure leur suffit.

Pourquoi toujours insister sur les difficultés de la vie, que les mathématiques sont très dures pour les filles, que les garçons ne pleurent pas, qu’ils doivent être fort, lutter. Pourquoi enseigner le négatif et ne pas aller dans l’encouragement, le soutien positif. La vie est faite de haut et de bas, mais avoir une base solide dans l’optimiste intelligent, il sera toujours plus facile de se sortir de situations plus difficiles. Combien d’angoisses, de peur seront ainsi évitées.

Vraisemblablement, ils pourront voir avec leur yeux d’enfant, mais plus ouvert à l’émotionnel conscient de ce qui les dirige et moins mentalement subir les causes des peurs, des souffrances que les adultes n’ont de cesse à relever.

Il est vrai que l’hypersensibilité est un outil extraordinaire pour comprendre l’autre, la vie etc. elle est aussi  une vulnérabilité à la douleur, la peine, la souffrance de l’autre et aussi aux comportements, aux moqueries, aux mensonges, aux trahisons.

Alors, c’est vrai que cette hypersensibilité, vous demande de savoir vous protéger et ne pas oublier que la personne la plus importante, c’est vous, ce qui ne vous empêche pas la compassion.

Aimer la solitude

La solitude est une grande amie et compagnon des hypersensibles. Calmes, créatives, elles se sentent heureuses seules, à faire leur activités préférées loin de la foule sans toutefois apprécier, mais dans une envie le partage et la présence avec les autres.

Les personnes hypersensibles sont en fait à l’aise avec cette solitude. Ce sont des moments précieux connectées à leur moi profond, leur âmes, pensées.

Force intérieure

L’hypersensibilité ne se soigne pas bien que ce ne soit pas une maladie. Vous êtes venu au monde avec cette qualité, même si elle est assez rare.

Soit, ce n’est pas toujours facile de vivre avec mais une fois que nous avons pris conscience de ce que c’est et tout le bien que cela peut nous amener, il devient beaucoup plus facile de gérer sa vie.

L’essentiel est d’en prendre de le réaliser le plus vite possible et d’apprendre à gérer ses émotions.

Encore une fois, l’observation, le non jugement, l’acceptation, le lâcher-prise sont les mots clés pour réussir. Notez que cela ne veut pas dire aimer ce que vous n’aimer pas mais réaliser que cela existe dans ce monde. Les autres existent avec leurs qualités ou défauts, et encore une fois, n’essayez pas de les transformer pour qu’ils soient comme vous le voulez, trop de divorces y sont notamment liés.

Différents dans leur comportement, croyances, respectez-les, comprenez-les. Comprenez-vous!

En conclusion, l’essentiel est de se connaître, de maintenir votre équilibre, physique et émotionnel, de vous fixer des buts de développement; comment imaginez-vous dans 5, 10, 30 ans. Que souhaitez-vous vous dire à la veille de la grande transition.

Allez confiant en vous, confiant en la vie et vivez chaque instant.

Print Friendly, PDF & Email
0


Ajoutez un commentaire